En République centrafricaine, la sixième ville du pays « sous contrôle » des casques bleus


Comme plusieurs autres localités, Bambari, sixième ville du pays, avait été prise mardi 22 décembre par les rebelles.

.

A quelques jours des élections présidentielle et législatives du 27 décembre, l’Organisation des nations unies a confirmé, mercredi 23 décembre, que la sixième ville de République centrafricaine était « sous contrôle » des casques bleus. Bambari, situé à 380 kilomètres au nord-est de la capitale, Bangui, avait en effet été pris, la veille, par des rebelles.

« Les civils commencent à revenir. Les groupes armés ont été repoussés dans la brousse », a précisé Abdoulaziz Fall, porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca). Les forces de sécurité intérieure sont aussi présentes sur place.

Les soldats ont repris la ville des mains de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), un des groupes armés qui se partagent plus des deux tiers du pays. Avec d’autres, ce groupe est entré en rébellion à l’approche des élections prévues dimanche.

 

commentaires