Cameroun - Achille Webo: La Fédération Camerounaise de Football apporte son soutien à l’ancien international camerounais


La structure qui gère le football national a publié un communiqué ce mercredi 9 décembre 2020.
En l’espace de quelques heures, Pierre Achille Webo est devenue une figure importante de la lutte contre le racisme.

.

En s’opposant ouvertement au 4e arbitre qui l’a prétendument traité de nègre, lors de la rencontre de Champion’s League qui opposait Istanbul Basaksehir, club dans lequel il officie en tant qu’entraineur adjoint, au Paris Saint-Germain, l’ancien international camerounais s’est attiré la sympathie de nombreux footballeurs en activité et même celle de ceux qui ont raccroché les crampons. Nombre d’entre eux ont perçu sa réaction comme un acte de courage, et ont décidé de lui apporter leur soutien à travers les réseaux sociaux. C’est notamment le cas du brésilien Neymar, du français Mbappe, du sénégalais Demba Ba, et de l’ivoirien Nicolas Pepe etc.

Au Cameroun, en dehors de l’attitude compatissante de ses anciens coéquipiers en sélection nationale et des légendes des Lions Indomptables comme Roger Milla, la Fédération Camerounaise de Football a également officiellement réagi à ce scandale. Moins de 24 heures après les faits qui se sont produits dans la soirée du mardi 8 décembre, l’instance faitière du football Camerounais s’est fendue d’un communiqué.

«La FECAFOOT apporte son soutien et exprime son admiration à Achille Webo et l’attaquant sénégalais Demba Ba, dont la pugnacité à défendre leur dignité d’homme restera comme un remarquable exemple de courage. En Lion Indomptable, Achille Webo a fait preuve d’un fighting spirit pour faire entendre son indignation et sa révolte. Son mérite est aussi d’avoir réussi à attirer l’attention du monde du football. Sur le racisme, phénomène qui entache l’esprit du sport», peut-on lire dans ce manifeste rendu public il y a quelques minutes.

Pour finir, la FECAFOOT a réaffirmé son opposition au racisme et à toute forme de discrimination dans et en dehors des stades.

commentaires