Stade d’Olembe : Piccini espère toujours une solution à l’amiable avec l’État camerounais

commentaires · 76 Vues

Évincé du chantier de construction en novembre 2019 par le gouvernement, le constructeur italien s’est retourné contre le canadien Magil qui a repris le marché. Le complexe olympique de Yaoundé doit accueillir la finale de la CAN 2021.

Après son éviction, en novembre 2019, du chantier du complexe sportif d’Olembe, à Yaoundé, par le gouvernement camerounais, Piccini, le groupe de BTP de ­l’Italo-Érythréen Makonnen Asmaron, ferraille toujours contre le canadien Magil (détenu par le français Fayolle), qui a repris ce marché à 160 milliards de F CFA (244 millions d’euros).

commentaires